Voie spirituelle Ollon

C’est le nom d’une voie avant tout personnelle. C’est après quelques années de cheminement dans une voie solitaire, sans étiquette, rattachée à aucune tradition ancienne particulière, que la question de nommer ce cheminement a surgi. Au lieu de chercher un nom, j’ai demandé à ce qu’il me soit transmis : Ollo.

Ollon est un mot de la langue gauloise. C’est la forme neutre. Ollo est le masculin, Olla le féminin (voir Dictionnaire de la langue gauloise, Xavier Delamarre, éditions Errance). Ollon signifie : grand, tout, complet. Au niveau phonétique, il rappelle aussi le préfixe holo, d’origine grec de holos (ὅλῳ), qui signifie : entier, complet, tout. Même si ils n’ont pas la même racine. Pour moi, le son Ollo que j’ai reçu comme réponse, peut faire référence au deux. Cependant vivant sur le sol français autrefois gaulois, j’ai choisi l’écriture gauloise et neutre Ollon.

La voie Ollon fait donc référence à une quête spirituelle orientée vers l’expérimentation du divin en tout, comme étant la création entière, le tout, ce qui est grand (nous dépasse) et ce qui est complet (contient tout et est en tout). C’est une voie de l’ici et maintenant, de l’instant présent et aussi du pays, du pagus où l’on vit. C’est une voie pragmatique, c’est à dire fondée sur l’expérience vécue, l’action et la pratique. Il n’est pas donné de réponse toute faite. L’Ollo ou la Olla est amener à chercher, vivre, ressentir et entrer en contact lui-même avec la divinité en soi et autour de soi. Par divin comprenant le Dieu, la Déesse, les dieux, les déesses, le grand œuvre, la force créatrice du monde, le grand architecte, la conscience universelle, la source de tout, etc. Peu importe le nom que vous donnez à ce que vous avez expérimenté, que vous ressentiez cela comme unique ou multiple.

Tolérance

La tolérance est aussi partie intégrante de cette voie. Un exemple concret : si une personne ressent le divin unique, elle n’a pas à considérer son expérience comme la vérité et à l’imposer à celui qui le vit multiple, et vice-versa. Nous avons juste deux expériences différentes de la même réalité. Elle n’a pas à considérer son expérience comme la vérité et à l’imposer à celui qui le vit multiple, et vice-versa. Elles ont juste deux expériences différentes de la même réalité. Ceci cependant ne signifie pas que toutes les pratiques sont acceptées, notamment celles mettant la vie d’autrui en danger, menaçant ses libertés individuelles ou visant à manipuler l’esprit.

Tout, entier, complet, grand…

La voie Ollon c’est aussi… « Ce qui est divin » comme étant un tout (la création) et aussi une partie (en chacun de nous). Ce qui est divin comme unique en son principe et multiples en ses manifestations. Le divin étant le tout qui est en tout, l’origine et la fin, il est à la fois immanent (contenu dans la nature de tout ce qui est) et transcendant (qui est supérieur, dépasse les limites de ce qui est, du monde, et lui est supérieur). C’est plus grand que ce que nous pouvons imaginer.

Un pratiquant de la voie Ollon est un Ollo et une pratiquante une Olla.

S'abonner à l'infolettre

Soyez avertis des publications récentes et recevez des contenus exclusifs en vous abonnant.

Je m'abonne