Vedonia, celle de la forêt…

Retour à : Blog spirituel, Réflexions spirituelles


img_20161002_150333

Une autre rivière de mon pagus manifestant la divine a suscité mon intérêt. Il s’agit de la Boulogne, nom le plus ancien connu Vedonia. Elle fait partie du bassin versant du Lac de Grand Lieu. Pour moi, son caractères se rapproche de celui d’Arduinnna ou de la romaine Diane, pour vous donner un ordre d’idée. De la même façon que pour Isara, ceci provient de mon expérience avec elle. Il n’y a pas d’inscription ou de sources anciennes pouvant nous informer à son sujet, à part les racines de son nom.

L’étymologie de Vedonia est à rapprocher de l’étymologie d’une autre rivière la Vonne, anciennement vidunna, qui signifie « rivière de la forêt » (vidunna est formé de la base vidu- qui signifie « bois », cf.Delamarre). Sens confirmé de mon point de vue, par le fait que cette rivière traverse notamment la commune des Lucs-sur-Boulogne, dont le nom vient de Lucus (bois sacré) et que d’autres communes proches possèdent des noms dont l’étymologie évoque la notion de bois et de forêt. Je pense à Rocheserviere (Roche aux cerfs), Saint Sulpice le Verdon anciennement Capellla Sylvestri de Sancto Sulpicio soit Chapelle Sylvestre de St Sulpice ou encore St Étienne du Bois ou Sanctus Stephanus de Bosco (bois, forêt), Beaufou ou Bellus Fagus (beau hêtre).

Elle est maîtresse de la forêt et des forces instinctives qui y vivent. Je l’associe à la biche et à une figure de déesse jeune, chasseresse et protectrice de la faune sauvage. Elle est l’eau-vive, la vie ou l’esprit qui traverse et anime cette zone du bocage, l’âme de l’ancienne forêt et une déesse du peuple de l’arbre.

Vos commentaires

Vous pouvez poster ci-dessous vos remarques, vos questions ou votre témoignage concernant ce sujet.