Autonomie, créativité, authenticité et libre expression dans le domaine spirituel

Rituel du Senut netjeriste américain

Le rituel du Senut est un rituel de la mouvance netjeriste contemporaine (néo-paganisme égyptien) et qui est propre à l’orthodoxie khémite américaine. Ayant cité ce mot dans mon article sur le natron, un des plus populaires sur ce site, j’ai décidé de t’expliquer de quoi il s’agit. Je tiens ces informations directement de cette communauté avec qui j’ai eu des contacts.

Rituel quotidien égyptien

Que signifie Senut ?

Le mot Senut (snwt), prononcer senout en français, désigne le reliquaire dans lequel se trouve la statue du dieu égyptien dans le temple. Les khémites orthodoxes traduisent par « shrine », ce qui signifient la même chose. Ce rituel est donc celui du reliquaire divin, mais chez soi, c’est à dire de l’espace sacré que les membres de K.O (abréviation pour kemetic orthodox) consacrent à leurs netjerou (divinités égyptiens patronnes ou personnelles).

Les étapes du rituel du Senut

La purification

Avant le Senut, ils pratiquent des ablutions, qui sont l’étape de purification avant le rituel. Ils utilisent de l’eau, du natron pour se laver (toilette simple visage/mains ou douche complète) et un texte rituel faisant appel à des divinités liés à la purification rituel des temples de l’Égypte ancienne.

Le rituel devant l’autel

Sur l’autel sont disposés au minimum pour ce rituel des représentations des divinités, une bougie, un encensoir et un bol d’eau. Ils utilisent du Khypi, un encens égyptien ancien, dont une recette simplifiée adaptée à l’usage « moderne » leur ai fourni par leur leader spirituel Tamara Legan Siuda.

Le rituel commence par l’allumage de la bougie et celui de l’encens, accompagné d’une formule de bénédictions de ces éléments, inspiré des textes anciens (Textes des Pyramides je crois). Puis, vient l’offrande de l’eau aux netjerou, aux ancêtres, aux professeurs/enseignants (personnes vivantes qui ont marqué le chemin de vie de la personne), au dieu Oupouaout l’ouvreur des chemins et à la déesse Maât. Puis vient le temps de la prière personnelle où chacun s’exprime avec ses mots et selon son désir. Le rituel se termine par un remerciement en guise de clôture.

Les textes du rituel du Senut

Les textes utilisés sont une reprise de formules anciennes, parfois une adaptation. Ils restent dans l’ensemble très proches des formulations anciennes, dans le fond, la forme et le style. Pour le rituel quotidien à la maison, ils sont courts, pour être plus facilement prononçable et mémorisable. Vous pouvez trouver ses derniers dans l’ouvrage de Tamara L.Siuda, The ancient egyptian prayerbook au chapitre 2, qui lui ai consacré.

Livre de prières des anciens égyptiens, de Tamara Legan Siuda
Livre de prières des anciens égyptiens, de Tamara Legan Siuda

Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont lus avant validation.)

Abonne-toi à l'infolettre !