Autonomie, créativité, authenticité et libre expression dans le domaine spirituel

Retour à l’Égypte ancienne

La spiritualité de l’Égypte ancienne a été au début des années 2000, ce qui m’a conduite dans la sphère du néo-paganisme francophone… pour le meilleur comme pour le pire. C’est la civilisation antique, dont la sagesse et la vision du divin m’a inspiré et m’inspire encore le plus. Celle avec qui je suis la plus en adéquation.

Le meilleur

Pour le meilleur, car j’ai gardé contact avec une bonne partie de co-fondateurs, co-admin ou co-modérateurs du projet auquel j’ai participé Ta Noutri (2005 – 2010). Je suis plus ou moins régulièrement en contact avec eux, et ça 15 ans après. Mais quand on évoque cette période, on ressort les photos des rencontres en réelle et c’est que du bonheur d’évoquer le montage des tentes au camping, nos fous rires et nos premiers rituels…. certes un peu hésitants ou maladroits, mais sincères. Je garde un souvenir impérissable du premier Wep Renpet à regarder tous ensemble en direction du soleil levant. Je me souviens de nos fous rires avec Meritamon Inoubast et des rencontres inter-traditionnelles avec des membres de LAPF d’autres traditions (wiccan, celtique, asatru…). D’ailleurs quand je parle de cette période, on dirait un peu une grand-mère, qui radote ses vieux souvenirs.

Le pire

Évidement, le projet a pris fin suite à des malentendus, incompréhensions dans le groupe. Sur lesquels je ne reviendrais pas, car à dire vrai les années ayant passé… j’ai un peu oublié pourquoi. Je suis passé à autre chose. J’ai tourné la page. Surement des brouilles comme il peut y’en avoir dans n’importe quel groupe. C’est humain. Personne n’est parfait. Je ne connais aucun groupe ou aucune communauté, qui n’a pas eu son lot de tensions ou d’incompréhensions. C’est normal. C’est inhérent aux relations sociales. Et comme le web est un miroir grossissant, voir déformant de la réalité, les conflits et les quiproquos sont amplifiés sur les médias sociaux et se transforme inutilement en mini-scandale. Pour pas grand chose d’ailleurs…. on appelle ça un drama ou aussi shitstorm (tempête de merde). C’est un peu aussi à cause de cela que j’ai pris mes distances avec les groupes de discussions Facebook et les forums à une époque, car ça devenait épuisant de gérer les tensions ou de passer son temps à s’expliquer, justifier ses choix pour rien. J’ai vite compris que le web peut vous manger inutilement du temps et de l’énergie, et avoir des répercussions négatives sur votre vie personnelle, sans rien vous apporter d’un point de vue spirituel. Il est parfois salutaire de prendre ses distances et se concentrer sur ce qui en vaut vraiment la peine.

L’essentiel

Heureusement le temps apporte son lot de leçons. Et aujourd’hui, je reviens sur le web païen de la tradition égyptienne, plus sereine, plus posée, débarrassée de certaines attentes irréalistes et plus consciente de ce que je peux ou ne peux pas faire, veux ou ne veux pas faire. Et surtout en ayant plus rien à foutre de ce que pense les autres de mes choix. J’avais expliqué mon point de vue à ce sujet dans l’article :  » Autonomie spirituelle : tu n’as rien à prouver et tu n’es pas là pour plaire à tout le monde ! ». C’est pourquoi j’ai décidé de réactivité le site web Ta Netjerou et de devenir membre du nouveau groupe de discussion sur le netjerisme « Neferou Khepri » créé par Daoud, Merytsekhmet et Maryline Sat Hathor Iounet. Et si ça plait pas… et bien tant pis. Je reviens parce que j’aime cette tradition, j’aime partager des informations, mes recherches à ce sujet et j’aime aider les débutants à découvrir celles-ci. Et surtout parce que je n’ai de compte à rendre à personne à ce sujet. Si vous aussi vous aimez la spiritualité et la sagesse de l’Égypte ancienne ou netjerisme (mais pas les dramas, les trolls…), retrouvons nous là-bas ! 😉


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont lus avant validation.)

Abonne-toi à l'infolettre !