Autonomie, créativité, authenticité et libre expression dans le domaine spirituel

Récits et poèmes de la création du monde

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un ouvrage pédagogique sur les cosmogonies ou récits de création du monde. Il s’agit de Création du monde, récits et poèmes de Catherine Klein chez Flammarion, collection Étonnants classiques. L’ouvrage est divisé en six chapitres avec en fin d’ouvrage un Dossier composé d’activités pour explorer ce thème (questionnaires, analyses de textes, mots croisés, sujet de rédaction…). Il a édité en janvier 2019.

Explorer les récits cosmogoniques du monde

Mon chapitre favori est sans conteste le premier où il est question des différents mythes et contes de création du monde. J’aurai cependant une petite critique à faire sur la partie égyptienne ou par volonté de simplifier les choses, l’auteur a fait à mon sens un mauvais choix. Tel qu’on lit l’ouvrage, on a l’impression que le récit de référence de création du monde chez les égyptiens, c’est celui de la ville d’Héliopolis. Même si le chapitre dit qu’il existe plusieurs textes, il n’est pas précisé plusieurs récits différents selon chaque ville importante de l’Égypte ancienne. De ce fait un lecteur non averti pourrait croire que le récit de la ville d’Héliopolis avec Rê est le modèle de référence pour l’Égypte et que les autres sont des variantes. Faux. Il y a d’autres récits avec des déroulements sensiblement différents et qui mettent en avant d’autres dieux que Rê dans la figure de démiurge. Par exemple à Memphis, c’est Ptah ou à Hermopolis c’est Thot. Peut-être par volonté de simplifier et donc de vulgariser le sujet, l’auteur a fait l’impasse là-dessus. Mais du coup le livre donne presque une fausse image de ce qu’étaient les récits cosmogoniques en Égypte ancienne. D’autant qu’il n’y avaient pas besoin d’écrire beaucoup pour le préciser. Cela pouvait s’expliquer en deux phrases. Je ne sais pas si il y a d’autres erreurs de ce genre pour les autres civilisations présentées. Car je les connais moins bien. Voilà, ça c’est le point que j’ai trouvé dommage et en plus dès le début de l’ouvrage.

Ensuite, heureusement, l’ouvrage reste très intéressant pour partir à la découverte des différents contes, légendes et mythes de création du monde. Il y a les récits des cultures anciennes polythéistes comme des monothéistes des différents continents. Il y a la cosmogonie d’Héliopolis pour l’Égypte ancienne, la Théogonie d’Hésiode, Protagoras de Platon, les Métamorphoses d’Ovide, la création du monde selon la Bible et le Coran, le récit africain du Dahomey, le conte scandinave du géant Ymir, le conte chinois de Pangu, le récit d’Amérique du Sud sur le fils du Jaguar, etc.

Autres thèmes liés aux mythes de création

L’ouvrage aborde également d’autres thèmes associés aux récits cosmogoniques. C’est à dire langage et création ou la façon dont les récits cosmogoniques parlent de l’acquisition du langage par les êtres humains. Si il y a création, il peut aussi y avoir destruction. Le chapitre 5 aborde donc les récits de destruction du monde, mais aussi de renaissance comme par exemple les exemples de déluge avec ensuite un repeuplement du monde.

J’ai trouvé l’ouvrage intéressant comme introduction à l’étude des récits de création du monde. C’est d’ailleurs son objectif, je crois. Mais, il appelle à être compléter par d’autres lectures. Il m’a laissé un peu sur ma fin, de ce fat. Il remplit bien son rôle d’ouvrage pédagogique. Je ne suis pas trop attardée sur la dernière partie appelée, Dossier, qui contient les activités destinées à explorer le sujet dans un contexte scolaire, n’étant pas moi-même dans celui-ci. Je laisse la parole à des enseignants à ce sujet, si certains d’entre vous passent par là. Vous pouvez donner votre avis dans les commentaires.


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont lus avant validation.)

Abonne-toi à l'infolettre !