Autonomie, créativité, authenticité et libre expression dans le domaine spirituel

Osho Zen Tarot carte n°0, le Mat

Une fois n’est pas coutume, je vais parler Tarot. Ma convalescence se poursuit. Je suis toujours en arrêt et j’ai commencé ma rééducation chez le kiné. En restant alitée un peu plus de 2 mois ½ cet automne, j’ai perdu de la masse musculaire, soit pas loin de 15 kg. Je flotte dans mes pantalons, même si j’ai repris du poids et du muscle. Ces dernières semaines, j’ai donc du patienter et laisser mon corps lentement mais sûrement récupérer entre les douleurs résiduelles du nerf sciatique, celle du dos et les courbatures. Ce qui m’a laissé du temps pour réfléchir (peut-être un peu trop), lire et explorer des domaines, des questions, des outils que j’avais laissé de côté.

Le tarot Osho Zen

J’ai croisé le tarot Osho Zen, il y a plusieurs années sur le web. J’avais bien accroché sur ses visuels et les résultats qu’il donnait. Mais, je ne l’avais pas acheté car l’édition en langue française devait être épuisée à ce moment là. Comme j’avais déjà d’autres jeux à la maison, j’ai décidé de ne pas l’acheter de crainte de multiplier le nombre de jeux, qui ne servent pas forcément. Il est composé comme le tarot de Marseille de deux ensembles de cartes, 22 arcanes majeures numérotées de 0 à 21 et 56 arcanes majeures. Pour autant, ce n’est pas une enième version du tarot de Marseille avec des illustrations différentes. Certaines cartes se rapprochent des cartes du Tarot de Marseille, d ‘autres en différent. Je trouve les visuelles des arcanes mineures plus parlantes pour moi, plus évocatrices et les interprétations sont sensiblement différentes. Il n’y a pas là de division en coupes/épées/bâtons/deniers, mais eau, feu, nuages et arc-en-ciel. Le tarot Osho Zen sert à refléter l’instant présent, la situation pour mieux l’appréhender, une sorte de miroir intime.

La carte zéro ou Le Mat (fou)

Aujourd’hui, j’ai décidé de me familiariser avec le jeu en méditant, m’imprégnant d’une carte. Je commence avec le zéro ou Le Mat. Je retrouve ici une appellation du Tarot de Marseille, le visuel en est très différent. Il s’agit d’un paysage de haute montagne, entre la nuit et le jour, avec en bas une rivière dans un fond de vallée. Le ciel est en effet rougeoyant et il est possible d’apercevoir un croissant de lune, un peu de ciel nocturne en haut. Je ne sais donc pas si c’est l’aube ou le crépuscule, le début ou la fin du jour. Le personnage de la carte habillé d’un costume, qui fait penser un peu à celui d’Harlequin, tiens une fleur de lotus dans une main et s’avance d’un pas, chaussé d’une botte rouge, du haut d’une falaise dans le vide. Il n’a pas l’air d’avoir peur de tomber, au contraire, il semble joyeux, léger, confiant et détaché. A le regarder comme ça s’avancer dans le vide, je pourrais dire : « Mon dieu, mais il est fou, insensé ! ». Nous avons donc :

  1. Un temps indéterminé, ni aube, ni crépuscule, qui peut représenté le détachement autant vis à vis du passé que de l’avenir, seul compte l’instant présent éternel.
  2. Un personnage fou ou insensé, hors normes, originale, si confiant en lui-même que cela peut sembler fou ou stupide, en tout cas détaché de la peur, qui lâche prise pour se laisser tomber dans le vide. Il n’a pas peur de mourir à lui-même, donc se renouveler ? Il ose se jeter dans le vide, quand d’autres restent au bord du précipice. Précipice dont on ne voit pas la hauteur exacte, si ça se trouve le saut n’est pas mortel ? Il fait confiance à son intuition et à ce qui lui paraît juste, même si ça semble fou pour les autres.
  3. Il tient une fleur de lotus, fleur symbole de l’esprit, de la transformation et de la réalisation spirituelle, donc pas si fou que ça notre Mat.
  4. La montagne et ses rochers, à la fois sommet à gravir et les rochers obstacles, épreuves à franchir. Il a fait les deux, il a acquis ces expériences et pourtant il n’hésite pas à se laisser retomber dans le vide plutôt que de rester au sommet pour contempler ce qu’il a réalisé. Donc il s’en détache, ne s’y attarde pas. Il est déjà prêt à recommencer ou à risquer une autre aventure… Il est confiant en lui et incorruptible, toujours ouvert à vivre une nouvelle expérience et à accepter ce qui est. Il n’est pas figé dans un vécu. 

Voilà pour ma lecture personnelle de la carte.


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont lus avant validation.)

Abonne-toi à l'infolettre !