Autonomie, créativité, authenticité et libre expression dans le domaine spirituel

Messiah, série TV sur Netflix

C’est une des nouvelles séries phares de ce début d’année 2020 sur Netflix : Messiah. On pourrait croire que ce type de série sur les religions du Livre ne m’intéresserait pas. Pas complètement faux. J’ai failli passer à côté me disant que ce serait le énième show télévisé de prosélythisme déguisé. Et puis finalement, j’ai quand même regardé l’épisode 1, puis le 2, puis le 3 et ainsi de suite. En trois jours, j’ai dévoré toute la saison 1 juste après sa sortie. En effet le scénario est captivant et à chaque épisode, on attend d’en savoir plus sur cet énigmatique Messie. Le contexte de tensions politico-religieuses est bien rendu entre USA/Israël et pays arabes. Et les différents personnages ont chacun une personnalité aux contours bien cernés avec une histoire. Si le Messie est le personnage central, il ne capte pourtant pas toute l’attention et les personnages secondaires apportent de la matière à l’histoire.

L’histoire d’un speudo messie du 3ème millénaire….

Je précise que je l’ai regardé en VOSTFR. Je fais une allergie aux doublages français. La série démarre en Syrie à Damas en plein conflit armé contre les forces de l’Etat islamique. Un jeune garçon, Jibril, qui vient de perdre sa mère sous les bombardements. En sortant des décombres pour fuir, il retrouve un ami Samir. Alors, qu’ils marchent en ville, ils rencontrent, un homme qui s’adresse à la foule. Celui-ci encourage la population à tenir bon face à l’ennemi et leur annonce que dieu ne les a pas abandonné et va intervenir. Alors, une immense tempête de sable se lève, qui fait fuir les assaillants. La ville est libérée. La population exulte. L’homme est alors perçu comme un héros et appelé Al-massih. Il quitte la ville et traverse le désert suivi de 2000 fidèles vers Israël. Mais arrivé à la frontière, ils sont refoulés et maintenu derrière les barbelés. Cet incident fait la une de la presse internationale et arrive jusqu’aux oreilles de la CIA aux USA et de l’agent Eva Geller. Sur place, les autorités israèliennes envoie l’agent Aviram Dahan (Tomer Sisley) pour arrêter et interroger l’homme, qui se fait appeler Al-Massih (le messie). L’intrigue principale est autour de Al-Messiah, c’est à dire savoir :

  • D’où il vient-il ?
  • Que veut-il ?
  • Est-il le vrai messie ou un imposteur ?
  • De quelle religion est-il ? (enfin laquelle des 3 dites du Livre)
  • Et si un tel personnage se présentait aujourd’hui, que ferions nous ?
  • Qu’est-ce qu’un miracle ? Doit-on croire aux miracles ?

Suspense autour du « messie »

Le scénario est assez bien ficelé pour qu’on soit jamais sûr à 100% d’avoir trouvé totalement la réponse. Et autour de cette intrigue centrale se joue aussi des aventures secondaires autour des autres personnages, de nature familiale, amoureuse ou géopolitique. Il y a par exemple le pasteur, qui reçoit Al-Messiah aux Etats Unis, Félix Iguero, sa femme Anna et leur fille Rebecca. Ou encore le duo d’amis Jibril et Samir, qui sont arrivés en Israël en suivant Al-Messiah à travers le désert.

La série Messiah et la signification des prénoms des personnages

Si on veut s’amuser à lire entre les lignes pour tenter de décrypter où veut en venir l’auteur en examinant la signification des prénoms des personnages. Cela peut devenir amusant, car leurs prénoms correspondent bien avec ce qu’ils sont ou sont parfois ironiques. Je pense au Pasteur par exemple. S’appeler « joyeux » ou « chanceux » quand on est endetté ou qu’on tente de brûler son église… quelle ironie !

Le jeune Jibril, qui a suivi Al-messiah jusqu’à Israël et pense avoir un rôle spécial à jouer dans le plan de Al-Messiah, même si il sait pas lequel. Jibril signifie archange.
Samir, l’ami de Jibril, qui lui lit le Petit Prince de St Exupery et le soutient dans son pire moment de désespoir. Son prénom signifie joviale, loyale ou charmant compagnon.
Félix Igero, le pasteur américain endetté, qui s’apprêtait à bruler son église avant que Al-Messiah arrive. Felix signifie chanceux, qui réussit ou joyeux.
Eva Geller, l’agent de la CIA, qui a des problème de fertilité et fait une fausse couche. Son prénom signifie vie ou donner la vie. Sachant que sa mère aussi a eu des difficulté à avoir un enfant.
⦁ Rebecca la fille du pasteur, qui devient un peu la fidèle du Messie et sa community manager partageant des photos de lui sur son Instagram. Rebecca signifie « servante de dieu ».
⦁ L’agent israëlien Aviram. Aviram signifie « mon père est fort ou exhalté ». Peut-être c’est ce que pense sa petite fille, qui vit avec son ex-femme et dont il est séparé ?
Payam prénom civil du messie, signifie message. Amusant non ?

Vivement la saison 2 de Messiah !

Bref, j’attends avec impatience une saison 2, la saison 1 ayant été passionnante à regarder. Pour savoir, vraiment qui est ce Messie et ce qu’il veut, ainsi que ce que vont devenir les autres personnages comme Jibril, Eva et Aviram.


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont lus avant validation.)

Abonne-toi à l'infolettre !