Autonomie, créativité, authenticité et libre expression dans le domaine spirituel

Le livre de Piik, le secret de Sallertaine

Le premier tome de la série Le Livre de Piik est sortie en 2015. Il est plutot destiné à un jeune public (à partir de 8 ans…). Les dessins sont de Cécile, la couleur de Sandrine Cordurié et le scenario de Christophe Cazenove. L’histoire se passe pendant les Guerres de Cent ans. Le jeune Piik, âgé de 10 ans, vit seul avec son père, qui exerce la fonction de bourreau. Sa mère est morte, quelques années plus tôt sur le bûcher, accusée de sorcellerie. Le personnage du jeune Piik est attachant et l’histoire est assez simple, mais malgré tout captivante Car à la fin du premier tome, on a forcément envie de savoir la suite.

Pas facile d’être le fils d’une sorcière et d’un bourreau

Piik est fils du bourreau. Mais prendre la suite de son père ne l’enchante guère. Il est plutôt prédisposé comme sa mère en herboristerie. Elle s’appelait Flore et fut brûlée sur le bûcher, accusée à tord de sorcellerie. Il était alors un bébé et ne l’a pas connu. Il a grandi élevé seul par son père et sous le regard protecteur de la mystérieuse Sallertaine, une jeune femme muette, qui travaille au château du Seigneur de Baring. Piik a deux amis, Mahaut et Jihan, ainsi qu’un animal de compagnie, un renard appelé Olaf. Son quotidien bascule a ses 10 ans, lorsque Sallertaine lui remet un message écrit par sa mère. Petit problème… Piik ne sait pas lire. Et aucun de ses proches n’ont appris à lire. Piik va donc devoir se débrouiller seul pour trouver le moyen de déchiffrer le mystérieux message laissé par sa mère…

Une première BD pour les enfants

Le livre de Piik est une bande dessinée qu’on peut offrir aux plus jeunes à partir de 8 ans, je pense. Elle est bien indiquée comme première BD, car l’histoire est très accessible et captivante. Le style graphique est beau et agréable. Le personnage de Piik est attachant, tantôt maladroit, tantôt malin. On a vraiment envie qu’il sache ce que contient le message de sa mère et ce que cela implique. Il a bon cœur et on comprend vite, qu’il n’est pas fait pour être bourreau.


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont lus avant validation.)

Abonne-toi à l'infolettre !