Autonomie, créativité, authenticité et libre expression dans le domaine spirituel

Je suis fatiguée…

L’été a été aussi productif et créatif, que la rentée a été épuisante et déprimante. Je ne sais pas si c’est la pleine lune de ce week-end, mais ça a travaillé dur samedi/dimanche. Tellement que j’ai pris la décision que j’aurai du prendre depuis longtemps, demander à passer en 3/4 temps au travail, même si ça demande de serrer le budget. Je le sentais pourtant. Je pensais que mes soucis de santé allait se résoudre plus vite et en faite, ça prend du temps. Et surtout cela s’est répercuté sur ma vie de famille, sociale et de couple. Avec presque tous les secteurs de ma vie perturbés, j’ai compris qu’il fallait dire : STOP ! J’ai compris que je pouvais perdre beaucoup à continuer à faire l’autruche en croyant que les choses allaient se résoudre d’elles-même.

Gagner en qualité de vie

Dans cette société qui vante la réussite, j’ai voulu en faire trop pour être à la hauteur. J’ai oublié que mon corps a son rythme et que même si le mental se convainc d’être positif, il n’est pas tout puissant. J’ai lâché prise. J’ai arrêté d’écouter, ceux qui essayaient de me convaincre d’adopter leurs solutions pour mes problèmes et leurs points de vue sur ma vie. Je me suis écoutée, j’ai choisi de diminuer mon temps de travail (temps de trajet aussi) même si ça signifie se serrer la ceinture niveau budget, pour gagner en qualité de vie. Ne plus rentrer épuisée. Avoir du temps pour soi, pour la famille et pour mon couple, qui a souffert ces derniers mois. Ne plus cumuler les arrêts maladie parce que mon corps ne se remet pas à la vitesse où la société le voudrait. Ne plus chercher à être ultra-performante, en espérant une once de reconnaissance ou un meilleur salaire qui ne vient jamais. Ne plus chercher à changer de vie pour un mieux à un moment où je m’épuise. Ne pas courir après des rêves comme un coureur de fond, mais juste vivre, sentir et respirer, apprécier l’essentiel. Ne pas performer. La vie n’est pas une performance ou une compétition. Mais juste lâcher prise pour vivre, respirer, juste ça. Renouer avec le vivant en moi et autour de moi.


Pose tes questions ou laisse un commentaire.

(Les commentaires sont lus avant validation.)

Abonne-toi à l'infolettre !