Ecopaganisme : cas pratique de la salle de bains

Retour à : Blog spirituel, Eco-paganisme


Pour faire suite à l’article « Pratiquer l’éco-paganisme », je vais prendre aujourd’hui un exemple très concret de mise en application suivant mes principes. C’est à dire :
– aller du simple vers le complexe ;
– changer les choses en commençant par ce qui touche directement à son quotidien.

Je vais prendre le domaine de l’hygiène. J’ai réalisé une petit Mindmap pour repérer facilement les tâches et en déduire les produits associés. Je vous la partage ci-dessous.

mindmap-hygiene

La question est la suivante : par quel produit remplacer ce que j’utilisais jusqu’à présent pour diminuer mon impact environnementale ?

Gel douche industriel versus Savon bio artisanal

Depuis presque 1 an, les gels douches ont été remplacés par du savon bio fabriqué artisanalement et localement dans mon département par une maman qui a lancé son entreprise toute seule. Elle utilise uniquement des ingrédients bio et locaux.

Shampoing versus No Poo et shampoing solide

Le shampoing a été remplacé par une alternance de la méthode No Poo (bicarbonate, vinaigre de cidre, He) et de shampoing solide Bio (ressemble à un savon). Pour le soin des cheveux, des bains d’huile nourrissant en cas de « période sèche », une coupe régulière pour éliminer les fourches et un bon brossage suffisent. Je n’utilise pas de laque ou de gel. J’évite au maximum les colorations, cela reste très exceptionnel, sauf en cas de crise de : « Je supporte pas mes petites mèches grises/blanches sur les tempes ».

Soins du visage

Pour l’hydratation du visage, un massage le soir avec un mélange d’huiles nourrissantes limite grandement les problèmes d’hydratation. Cependant, je n’ai pas encore trouver comment me passer totalement ou remplacer ma crème hydratante de base. J’en utilise moins en tout cas. L’alimentation joue aussi un rôle sur l’état de la peau.

brosse-a-dents

Hygiène dentaire

Pour les dents, j’utilise un dentifrice bio à base d’argile blanche et propolis d’une marque de cosmeto Bio. J’envisage de tester une recette maison. C’est dans ma liste des prochains « tests » de solution.

Lunes rouges

Pour les « menstruations » alias « lunes rouges », je suis en solution mixte serviettes lavables et mooncup. J’utilise encore un peu de jetables pour les lieux, qui n’offrent pas de toilettes avec possibilité de se laver les mains et la cup discrètement. J’ai jamais réussi à intégrer dans mes habitudes la solution bouteille d’eau aux toilettes…

Les ongles

Pour les ongles, facile… je n’ai jamais aimé porter du vernis (sauf à mon mariage et encore c’était un french manucure très discrète). Donc tout les produits chimiques vernis, dissolvant, faux ongles, colle et autres sont bannis de ma salle de bains.

Soins du corps

Pour le gommage du corps, j’ai investi dans des gants de crin ou gants loofa. J’ai aussi une brosse pour la pratique du « brossage à sec ». Si vous ne savez pas ce que c’est, je vous invite à lire cet article : Le brossage à sec de la peau.

Voilà, ce sont quelques exemples de mise en pratique. Mes solutions sont perfectibles. L’essentiel dans ce type de démarche est de commencer à faire les premiers pas, essayer, tester, réajuster jusqu’à trouver la meilleure solution. La démarche se fait par étapes. Il est courant de penser que dans le domaine de la spiritualité, parce qu’il est question d’esprit, il est inapproprié ou décalé de parler de ce genre de tâches quotidiennes, qui relèvent plutôt du domaine de la matière. La fameuse mise en opposition esprit/matière !  Au contraire, je pense que la spiritualité imprègne tout et influence notre façon d’être, donc nos actes, même jusqu’à ceux qui semblent les plus triviaux.

3 commentaires pour “Ecopaganisme : cas pratique de la salle de bains”

  1. Mais oui!! Tu viens de me donner un sacré tuyau pour l’utilisation de la mooncup! J’utilise une quantité de papier importante pour les moments où je ne peux pas sortir pour la rincer…mais je n’avais jamais pensé à la bouteille d’eau dans les toilettes! C’est simple, et je vais mettre en pratique dès la fois prochaine.

    Pour les soins du corps, j’utilise en gommage visage et corps du bicarbonate de soude mélangé à du lait végétal (ou un peu d’eau ça marche aussi). Ca forme une pâte blanche que tu utilise de temps en temps. Pour l’hydratation, je n’utilise que du gel d’aloé vera (sauf quand je fais une petite crème homemade, mais c’est rare). Que penses-tu du gel d’aloé vera niveau impact environnemental?

  2. Je n’ai pas testé l’Aloe Vera. Pour son impact, tout dépend d’où il est produit.

  3. J’aime beaucoup cette série d’articles 🙂
    L’un des changements dans ma salle de bain qui a été le plus concluant, a été le déo. Je suis passée au déo maison avec la recette d’Antogone XXI : fini les aérosols, les spray et les machins pleins de chimiques !
    Pour les gommages, j’aime beaucoup ceux au sucre et à l’huile de temps en temps ainsi que ceux au café (j’ai retrouvé un viiiiiiiiiieux paquet de café et comme je n’en bois plus/n’ai plus de cafetière à filtre, je le termine en gommage 😀 )

Vos commentaires

Vous pouvez poster ci-dessous vos remarques, vos questions ou votre témoignage concernant ce sujet.