Bibliomancie, l’art divinatoire des rats de bibliothèques

Retour à : Blog spirituel, Fêtes, rituels, calendrier


Je considére cet art divinatoire comme particulièrement adapté aux bibliophiles et aux bibliovores comme moi. Mon mari peste souvent parce que j’ai beaucoup de livres et qu’il faut de la place pour les stocker. Avec l’avènement des liseuses électroniques pourtant, j’ai fait du progrès. Suite à mon retrait de la tradition égyptienne, j’ai aussi revendu quelques ouvrages sur le sujet. Malgré tout le jour du déménagement, il m’a fallut plus de 10 cartons rien que pour mes livres.

C’est assez naturellement, que j’ai découvert la bibliomancie. Un jour que j’avais besoin d’une réponse concernant ma vie, instinctivement j’ai pris un livre et j’ai ouvert une page au hasard. J’ai pointé du doigt les lignes de cette page et je suis tombée sur une phrase pertinente pour mon cas. J’ai réitéré l’expérience les années suivantes et puis j’ai fini par regarder sur internet si cette forme de divination existait. Effectivement, elle existe.

Selon les sources, il est conseillé de le faire uniquement avec des livres sacrés (Coran, Bible…), de sagesse anciennes ou n’importe quel livre. Pour ma part, je dirai pas n’importe quel livre. Par exemple si vous avez des livres de cuisine dans votre bibliothèque les ouvrir et tomber sur une liste d’ingrédients ne vous apportera pas grand-chose. C’est le type de livre qui ne convient pas vraiment à cet art. Ma préférence va aux sections de ma bibliothèque réservés aux livres sacrés, de sagesses anciennes, de développement personnel et les romans initiatiques. La technique est assez simple :

  • Se recueillir.
  • Fermer les yeux et faire face à votre collection d’ouvrages.
  • Penser à la question qui vous préoccupe.
  • Ouvrir les yeux. Sortir le livre qui vous attire de son étagère ou en prendre un au hasard, selon votre intuition. 
  • Ouvrir le livre au hasard, fermer les yeux et pointer du doigt un passage sur la page ouverte.
  • Ouvrir les yeux et lire le passage.

Voilà. Testez et n’hésitez pas à me faire de vos expériences. Je serai curieuse de savoir si cela fonctionne bien pour tout le monde ou seulement pour quelques fous de bibliothèque.

Par exemple pour cette journée, je suis tombée sur ce passage du livre d’Arnaud Desjardins, Adhyatma Yoga :

La sadhana  ne consiste pas à détruire l’ego. Pas du tout. Elle consiste à faire tout un travail extrêmement habile, extrêmement subtil en faveur de l’ego. Pour que cet ego se transforme en atman. Voilà la vérité. N’entendez jamais le mot mort sans résurrection. N’entendez jamais le mot souffrance sans le mot joie. Bien sûr. Sinon il n’y a plus de chemin.

Une question, une remarque ?

Vous pouvez poster ci-dessous vos questions ou votre témoignage concernant ce sujet.