Retour au Lucus de Vedonia

Retour à : Blog spirituel


Voilà un moment que je n’ai rien écrit ici. Et pour cause, j’étais dans une de ces périodes, sorte de passage à vide ou plutôt de sensation de ne pas être connectée au divin, aux énergies. Bien que ce soit faux de dire ça, car le spirituel est intimement lié, tissé à la trame même de la vie. Donc on n’est jamais réellement coupé de cela. Nous en sommes juste peut être moins conscient ou moins sensible à ses aspects énergétiques, mystiques, extraordinaires, invisibles et mystérieux. Et souvent c’est par notre intérêt pour ces aspects qu’on se juge ou juge autrui plus ou moins spirituel, par opposition aux aspects concrets ou triviaux de la vie physique, matériel comme manger, boire, dormir, regarder la tv, gagner de l’argent, etc.

Cela me fait penser a ces articles inventaires, qui pullulent sur le web. Vous savez les textes dont le titre commence par exemple par « les 5 signes que…. », « les 7 preuves que tu es… » ou les « 10 façons de reconnaître que…. ». Il y en a des tonnes sur les signes, qui vous feront savoir que vous êtes spirituels ou sur la voie d’un éveil spirituel … ou pas ! :p

Au début (ma jeunesse), j’étais comme beaucoup de novices, j’ai lu ces listes, guettant dans mon comportement la presence des signes listés. Histoire d’avoir la preuve que oui, j’étais entrain de m’ouvrir à la spiritualité et sur le bon chemin. En tout cas, plus spirituel que « machin » qui se gave de télé-realite, de bière et de match de foot ou que la bimbo adepte de chirurgie esthétique qui souhaite ressembler à Barbie. Bref, des jugements de valeur de débutants, mais je crois qu’on passe tous à peu près par cette étape.

Hors, le spirituel ne te quitte jamais, ne se déconnecte pas de toi, car l’esprit donc le spirituel est présent en tout et fait partie de ta nature. Tu es esprit. Je suis esprit. Ton voisin, fan de l’OM ou du PSG (au choix) l’est aussi, même quand il gueule devant sa télé une bière à la main. Tu seras toujours spirituel quoi que tu fasses, même avec une gastro enterite carabinée. La seule chose qui varie, c’est d’en être plus ou moins conscient, de savoir ce que ça signifie et de cultiver un intérêt pour cet aspect de son être et de la vie.

Donc ces dernières semaines, j’étais un peu dans une phase… très concrète, ancrée dans le visible et le présent, pas trop tournée vers le subtil, l’invisible, à part pour ma pratique du tarot… Jusqu’à une balade récente près de la rivière et de son sous-bois que j’affectionne. Et là, j’ai eu un retour de sensibilité aux énergies du lieu… quelque chose de fascinant et qui impose le respect. Au point que sortant d’une communion avec un jeune chêne, dont la physionomie m’avait attirée, alors que je suis passé devant des centaines de fois sans le remarquer. J’ai sentie et j’ai eu une vision éclair de l’esprit de Vedonia. Je vous en avais déjà parlé, c’est le nom ancien de la rivière de ce lieu. J’avais rien demandé. J’étais juste passėe prendre l’air dans un lieu que j’affectionne.

Ma vision… Une silhouette sur la berge, accroupie près de l’eau… une chevelure brune longue, une peau très claire, une ceinture de cuir d’où pendaient des breloques. J’ai cru reconnaître des formes de croissants de lune, forgés dans du fer. Une tenue entre guillemets primitive ou sauvage, une tunique de peaux, de branches, de mousse, de feuilles… Et près d’elle des sangliers, elle avait, il me semble un bâton et peut-être une dague à la ceinture. Mais, certains détails sont flous. La vision a été trop fugitive pour que je m’amuse à tout mémoriser. Et là … est venu la compréhension que Vedonia esprit ou visage de la divine n’est pas seulement la rivière, mais l’esprit conjoint du lieu associant un bois sacré (un lucus attesté par l’histoire locale et l’étymologie du lieu), et une rivière. A cela s’ajoute aussi une coline rocheuse où l’on voit encore la trace de plusieurs mottes féodales, au pied de laquelle passait une voie romaine. Il y avait semble-t-il un camp romain. Mais c’est aussi un lieu religieux, sacré. Une vieille légende court toujours sur une pierre massive, qui aurait servi aux druides pour leurs cérémonies au coeur du sous-bois, en haut de la coline.

Vedonia veille sur cet ensemble, bois, eau et roche. Elle était et est encore cet ensemble, aux énergies si particulières. Et aujourd’hui elle venait me faire cadeau de cette compréhension, sans mots. Pourquoi aujourd’hui et pourquoi moi ? Quelque part, je m’en fous, car cela n’a pas d’importance. L’essentiel est que de nouveau ce lieu puisse être honoré, reconnu et respecté pour ce qu’il est. Ce lieu a quelque chose de particulier. Si j’étais la seule à le constater, je pourrais penser que c’est mon esprit qui déraille… mais ce n’est pas le cas. D’autres personnes ont aussi apprécié l’énergie de ce lieu.

Vedonia a une énegie qui me fait penser à la Diane romaine et à Arduinna. La seconde a d’ailleurs été assimilée ou raprochée de la première. Pourtant, elle n’est ni l’une, ni l’autre, tout en étant un peu des deux. Elle est encore une autre facette de la manifestation de la divine, à une échelle locale. Un visage de celle aux multiples visages. Vedonia signifie d’ailleurs « celle de la forêt ou du bois » et elle est pour moi très liée à ce lucus « bois sacré ». Je manque de mots pour cerner l’impression qu’elle me laisse.

Vos commentaires

Vous pouvez poster ci-dessous vos remarques, vos questions ou votre témoignage concernant ce sujet.

S'abonner à l'infolettre

Soyez avertis des publications récentes et recevez des contenus exclusifs en vous abonnant.

Je m'abonne