Osho zen tarot n°2, la voix intérieure

Retour à : Blog spirituel, Tarots, oracles


Cette carte m’embête. Car ce qu’elle m’inspire au premier abord diffèreun peu de la lecture donnée par le livret du jeu. Alors, que pour les autres, je reste dans ma lecture personnelle spontanément proche, de ce que propose le livret. De ce fait, j’ai du mal à la « lire » au premier abord. Elle exige de moi que je m’en imprègne plus longtemps du regard pour découvrir son message.

Carte n°2 : la voix intérieure

La carte n°2 se nomme « la voix intérieure ». Elle est pour moi de prime abord très lunaire, tendance féminine, un milieu maternel/aquatique, fœtale, émotionnel ou des origines. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’il y a au moins 4 croissants (1 en haut, 1 en bas, 2 derrière les visages à gauche et à droite) qui figurent dans la composition du dessin, ainsi qu’une voir 2 pleine lunes. Une au centre avec un visage plutot féminin, une en fond qui englobe les visages, le cristal, les motifs végétaux et les dauphins. Elle fait référence au milieu aquatique avec les deux dauphins et l’eau et aux vibrations, avec les dessins d’ondes en haut de la carte. En consultant le site Osho à propos de cette carte, j’ai appris que les formes blanches et noires de part et d’autre du cristal sont des mains. Franchement, c’est pas flagrant. Du coup je n’en tiens pas compte dans ma lecture de la carte. Au contraire, ces formes, une noire, une blanche, me faisaient plutôt penser au symbole yin/yang un peu étalé/déformé. La preuve qu’entre l’intention de l’artiste qui a dessiné et la lecture de celui qui observe le dessin, il peut y avoir des écarts. L’ensemble est assez paisible, intime, profond, très doux… Je me sens « au cœur » de quelque chose ? Peut-être de l’être, de la conscience universelle ou du/de la divin(e) ?

En fait, il m’a fallut contempler assez longtemps la carte, pour ressentir/comprendre ce qui est décrit par la lecture officielle/interprétation du jeu. Comme son nom l’indique, c’est la voix intérieure, celle de notre être profond ou de l’étincelle de vie-conscience à l’origine de notre vie. Cette voix, qui est de nature commune et reliée à toutes les vies-consciences de l’univers. Elle est issue de la vie-conscience ou source des origines (dieu, déesse, conscience universelle, démiurge…). C’est un réservoir de sagesse infinie, la voix de la sagesse intérieure ou le maître intérieur aussi. Cette voix possède une vision claire des choses, comme le cristal du centre de la carte. Elle est alerte, vigilante, douce et aussi enjouée, prompt à s’émerveiller, goûter la vie, un peu comme les deux dauphins qui semblent vouloir jouer. Il est nécessaire de se reconnecter à cette sagesse paisible, lorsque notre mental agité nous bombarde de pensées et d’injonctions.

Vos commentaires

Vous pouvez poster ci-dessous vos remarques, vos questions ou votre témoignage concernant ce sujet.

S'abonner à l'infolettre

Soyez avertis des publications récentes et recevez des contenus exclusifs en vous abonnant.

Je m'abonne