Her Bak de Isha Schwaller de Lubicz, un roman initiatique sur la tradition égyptienne

Retour à : Blog spirituel, Livres


Her Bak est probablement, l’un des livres de ma bibliothèque, que j’ai le plus lu. A chaque lecture, il me semble découvrir un détail, qui m’avait échappé à la précédente. Ce roman initiatique en 2 tomes (Her Bak Pois Chiche et Her Bak Disciple ) a été écris par Isha Schwaller de Lubicz (1885 – 1963), épouse de René Schwaller de Lubicz (1887 – 1961). Il raconte le cheminement d’un jeune garçon Pois Chiche ou Her Bak, de sa vie de fils de paysan à son entrée au temple, parce qu’il a été remarqué par un maître de sagesse du temple égyptien.

Le couple Schwaller de Lubicz

René Schwaller de Lubicz fut chimiste (alchimiste aussi), membre de la société théosophique, ésotériste, égyptologue, spécialiste de la pensée hermétique et de la symbolique de l’Égypte ancienne. Pourquoi je parle de l’époux de l’auteur ? Pour vous situer dans quel contexte, ce roman a été écris. Car Isha était aussi passionnée d’Égypte que son époux et sûrement imprégnée, très influencée, si ce n’est impliquée dans ses activités. Il faut le savoir avant de lire cet ouvrage. Isha se nommait en réalité Jeanne Germain. Elle était née en Normandie. Isha est son nomen mysticum (nom mystique ou initiatique), qu’elle adopta au sein du cercle théosophique et initiatique du Groupe des Veilleurs à Paris. Elle eu quatre enfants d’une précédente union avec l’armateur Georges Lamy, dont elle devint veuve avant d’épouser René Schwaller de Lubicz. Vous trouverez sur le web des biographies plus complètes de René Schwaller de Lubicz, qui vous renseigneront sur la vie du couple, leurs fréquentations et le milieu ésotérique dans lequel ils évoluaient. Je préfère en effet me concentrer dans cet article sur le roman Her Bak.

Le roman Her Bak : cheminement initiatique, sagesse ancienne et ésotérisme

Il est constitué de deux tomes. Le premier se nomme Her Bak « Pois Chiche », le second Her Bak « Disciple ». Chacun relate une partie du cheminement initiatique du jeune Her Bak. Son nom a d’ailleurs deux sens possibles en ancien égyptien « Pois Chiche » et « Face de faucon ». Dans le premier tome, nous suivons le héros de sa première rencontre avec le sage du temple, alors qu’il sort juste de l’enfance jusqu’à son accès au Temple, et plus exactement le Péristyle. Her Bak est fils du couple Sita et Hemit, qui travaillent sur le domaine de Menkh, chef des techniciens. Il a un frère Beau-Parleur et une sœur Mout-Sherit. Il rencontre aussi un harpiste aveugle plein de sagesse Mesdjer. Dans le second tome, c’est son instruction au sein du temple que nous suivons. Le second tome aborde d’ailleurs des notions plus ardues que le premier. Sa lecture est moins facile, mais très intéressante.

Les deux ouvrages possèdent des annexes détaillant des notions propres à la sagesse égyptienne. Il faut cependant être prudent avec le travail de René Schwaller de Lubicz. Comparez ce que vous lisez avec des ouvrages d’égyptologie plus récent. Car il peut y avoir par endroit quelques notions, qui ont été revues depuis son époque, notamment dans la traduction de certains hiéroglyphes. Enfin, les idées avancées concernant la tradition égyptienne sont celles des Schwaller de Lubicz, pas forcément celles admises par l’égyptologie récente. Ce roman reste cependant très intéressant et éclairant sur la tradition égyptienne. Il ouvre le lecteur à des réflexions profondes sur les concepts de cette sagesse millénaire (Ka, Ba, Ab, Ib, Sa, Ren, Neter, Maât, Héka, Sia, Hou, Khaïbit…).

Vos commentaires

Vous pouvez poster ci-dessous vos remarques, vos questions ou votre témoignage concernant ce sujet.

S'abonner à l'infolettre

Soyez avertis des publications récentes et recevez des contenus exclusifs en vous abonnant.

Je m'abonne